Aller au contenu principal

Petit historique

illustré

Petit historique

illustré

Pendant la crise économique des années trente, les cantons romands décident de s’unir pour aider les personnes en situation de précarité et les chômeurs.

Le 26 juillet 1937, Vaud, Fribourg, Valais, Neuchâtel et Genève fondent « la Société de la Loterie de la Suisse Romande » avec un seul objectif : distribuer tous les bénéfices des jeux d’argent à la communauté. Ce principe fondateur est adopté par le canton du Jura dès sa fondation en 1979. Découvrez l’histoire de la Loterie Romande dont les jeux accompagnent les Romands depuis plus de 80 ans.

  • 1937
  • 1970
  • 1978
  • 1985
  • 1990
  • 1994
  • 1999
  • 2004
  • 2010
  • 2018
  • 1937
  • 1970
  • 1978
  • 1985
  • 1990
  • 1994
  • 1999
  • 2004
  • 2010
  • 2018
1937, le premier tirage

Le Théâtre de Sion accueille le premier tirage de l’histoire de la Loterie Romande le 22 décembre 1937. Devant un public captivé par les six grandes sphères de tirage qui tournent sur la scène, une sage-femme valaisanne remporte le gros lot de 250'000 francs. Au fil des années, les tirages deviennent de plus en plus fréquents et restent toujours aussi populaires. Ces événements rythmeront la vie des Romands pendant plus de 30 ans jusqu’au lancement de la Loterie Suisse à numéro.

1970, Lancement de la Loterie Suisse à numéro

En 1969, la Loterie Romande, l’Interkantonale Landesloterie (ILL), la loterie bernoise « SEVA » et le Sport-Toto s’associent pour créer « la Loterie Suisse à numéro ». C’est le début d’une collaboration fructueuse qui permet de garder la majorité des enjeux en Suisse malgré la concurrence des grandes loteries étrangères. Avec la création du Swiss Loto en 1970, les joueurs peuvent désormais choisir eux-mêmes six numéros sur une grille de 40 nombres.

1978, le premier billet à gratter d'Europe

Depuis sa fondation, La Loterie Romande se distingue par sa capacité d’innovation. En 1978, elle devient la première loterie à proposer des billets à gratter avec résultat instantané en Europe. Inspiré de la Loterie du Massachusetts aux Etats-Unis, ce nouveau concept séduit les joueurs romands enchantés de pouvoir découvrir immédiatement le résultat de leur billet.

1985, naissance du Tribolo
Premier billet de Tribolo sorti en 1985

En 1985, on assiste à la naissance du Tribolo. Ce nom original, devenu emblématique en Suisse romande, est inspiré d’un nouveau cours dispensé à l’EPFL au début des années 1980 : la tribologie, qui n’est autre que la science du frottement. Aujourd’hui, ce petit billet à gratter, souvent illustré par des grands noms de la BD, n’a rien perdu de sa popularité.

1990, création du PMU Romand

La Loterie Romande poursuit son développement et signe un partenariat avec le PMU français en 1990. Ce premier accord international de l’histoire du PMU permet aux Romands de miser sur un grand nombre de courses hippiques et de partager les gains avec les joueurs français, selon le système de la masse commune.

1994, le grand frisson du Loto Express
Au buffet de la gare d’Yverdon, le 5 septembre 1994, les curieux découvrent un nouveau jeu de la Loterie Romande qui promet le « grand frisson toutes les cinq minutes ». Le Loto Express mise sur le suspense avec un rythme de jeu inédit : les joueurs choisissent des numéros, valident leur grille et attendent les résultats extraits aléatoirement par un système informatique toutes les cinq minutes.
1999, arrivée de la Loterie électronique
Borne de Loterie électronique

Pour satisfaire une nouvelle génération de joueurs, la Loterie Romande lance la version électronique des billets à gratter juste avant le début des années 2000. Le Tactilo - renommé Loterie électronique en 2011- permet de gratter dix jeux différents sur les écrans des distributeurs répartis dans 350 points de vente. L’année 1999 marque aussi le lancement d’un vaste programme de Jeu Responsable pour lutter contre le jeu excessif.

2004, intégration à la communauté de l'Euro Millions
Le début des années 2000 est synonyme d’un changement de dimension pour la Loterie Romande. Le 8 octobre 2004, l’entreprise rejoint la communauté de l’Euro Millions et ses trois pays fondateurs : l’Angleterre, l’Espagne et la France. Grâce à ses cagnottes extraordinaires, l’Euro Millions devient immédiatement un jeu phare de la Loterie Romande.
2010, nouvelle plateforme de jeux en ligne
La première plateforme de jeux en ligne de la Loterie Romande

En 2010, la Loterie Romande – qui proposait jusqu’ici ses jeux en commun avec Swisslos sur Internet - lance sa propre plateforme de jeux en ligne pour moderniser son offre. Depuis lors, l’entreprise n’a cessé d’évoluer pour s’adapter aux modes de consommation des joueurs, toujours plus nombreux à privilégier les supports mobiles. Cette nouvelle plateforme permet aussi de renforcer la prévention et la lutte contre le jeu excessif.

2018, naissance de « JOUEZSPORT! »

Après avoir modernisé sa plateforme de jeux en ligne et élargi son offre digitale, la Loterie Romande lance sa propre marque de paris sportifs « JOUEZSPORT! » en janvier 2018. Une révolution pour les amateurs de sport en Suisse romande qui peuvent désormais miser sur près de 1’000 événements au quotidien.