Prendre le jeu au sérieux

Les jeux d’argent comportent un risque d’addiction plus ou moins élevé selon leur nature. Dès lors, il est important de connaître les signes révélateurs d’un jeu excessif ainsi que les structures d’aide appropriées.

Quelques chiffres…

La grande majorité des joueurs a une pratique de jeu saine et joue pour se divertir. Cependant, en Suisse, comme dans la plupart des pays européens, 1 à 2% de la population adulte peut développer, à un moment ou un autre de sa vie, un problème de jeu excessif. Les joueurs pathologiques – ceux qui souffrent d’une forte addiction et ont perdu tout contrôle face au jeu – se chiffrent à environ 0.5%1 de la population adulte.

 

Quels sont les comportements révélateurs ?

Il faut être très attentif aux signes2 qui peuvent indiquer un problème de jeu excessif. Voici quelques comportements révélateurs :

  • Être souvent préoccupé par le jeu
  • Augmenter ses mises et ses dépenses de jeu
  • Être incapable de jouer moins ou d’arrêter complètement
  • Devenir irritable lorsque l’on ne peut pas jouer ou que l’on essaie de diminuer
  • Jouer pour oublier ses problèmes
  • Retourner jouer pour regagner l’argent perdu
  • Mentir pour cacher ses habitudes de jeu
  • Emprunter de l’argent pour jouer ou pour payer ses dettes de jeu
  • Voler ou frauder pour jouer
  • Mettre en péril son emploi ou sa famille à cause du jeu

 

Que faire lorsque soi-même ou un membre de l'entourage perd le contrôle face au jeu ?

En cas de comportement de jeu problématique, il existe un numéro de téléphone destiné aux joueurs et à leur entourage.

Celui-ci est gratuit, anonyme et accessible 24h/24h : 0800 801 381

Cette ligne téléphonique est gérée par des professionnels et spécialistes du jeu excessif. Ceux-ci sont spécialement formés pour écouter et répondre à toutes les questions concernant les problématiques de jeu excessif.

Plus d’informations sur : www.sos-jeu.ch

Le portail d’information SafeZone offre également la possibilité d’une consultation en ligne gratuite et anonyme via courriel ou discussion instantanée avec un expert dans le domaine des addictions.

Plus d’informations sur : www.safezone.ch

 


 

1 Y. Eichenberger, M. Rihs-Middel, Jeu de hasard : comportement et problématique en Suisse, Institut Ferarhis, 2014
2 DMS-V. 5th ed. (2015). Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders, American Psychiatric Association

À découvrir également: